Fidéle jusqu'a la mort !

Archives de mars, 2014

Image

Léon Degrelle

« Pendant des années, les jeunes nationalistes ont souffert de l’union de toutes les forces malsaines. Les francs-maçons étaient unis, cela n’avait rien d’incompatible avec leur soi-disant patriotisme. La canaille marxiste était unie, elle disait en ricanant : « Travailleurs de tous les pays, unissez-vous ». Les forces d’argent étaient unies ; les banquiers de Paris, de New-York, de Bruxelles ou de Londres s’entendaient admirablement. Mais nous, patriotes, nous devions nous détester et nous haïr. Nous, qui étions poussés par la ferveur révolutionnaire, nous devions nous ignorer. Eh bien! tout cela est fini. Contre les internationales juive, moscoutaire et financière, s’est créée maintenant l’internationale de la jeunesse révolutionnaire. Ils ont été les maîtres hier, avec nos armes nous serons les maîtres demain. »

Léon Degrelle.

leon_degrelle_20_ans_de-K75PT8KM

Il y a 20 ans, le 31 mars 1994, disparaissait Léon Degrelle…

Figure exaltante de la vie politique belge des années 30 et du début des années 40, Léon Degrelle avait entrainé derrière lui une masse impressionnante de ses compatriotes en créant le mouvement rexiste, particulièrement implanté dans la partie francophone de la Belgique. N’ayant pas hésité à s’engager dans la grande croisade européenne contre le bolchevisme qui le conduisit jusqu’aux portes de Stalingrad, il en paya lourdement les conséquences après avoir miraculeusement réussit à se réfugier en Espagne. Resté fidèle à ses convictions, de son exile ibérique où il resta retenu jusqu’ à sa mort sans ne jamais revoir sa chère patrie, il continua à travailler pour la noble cause nationaliste et européenne…

20 ans après sa mort, il nous a semblé utile de publier cette somme de témoignages, parfois contradictoires mais toujours fascinants, sur ce chef de peuple qui n’a jamais laissé insensibles ceux qui l’ont approché…

Léon Degrelle, 20 ans déjà… Ouvrage collectif réalisé sous la direction de Christophe Georgy, édité par Les Bouquins de Synthèse nationale, 180 pages, 20,00 €.

http://boutique-nationaliste.fr/guerres-conflits-18/leon-degrelle-20-ans-deja-62.html

Publicités

En passant

Les « Brigades françaises » à l’œuvre en Syrie

Dans un an, cinq ans ou dix ans en France, par la volonté de la République, les islamistes pourront comme aujourd’hui en Syrie, hier en Algérie, et avant-hier sur les côtes de Provence, d’Italie ou de Grèce, faire apprécier leur amour de l’humanité.


Débat improvisé entre le président de la télévision soviétique TLM et Alexandre Gabriac

Front Venisssieux 5

Le conseiller régional nationaliste Alexandre Gabriac demandé des explications sur la censure mise en place par le président de TLM (Télé Lyon Métropole) Jean-Pierre Vacher, pourtant financé par l’argent des contribuables français. Une plainte contre l’insupportable police de la pensée juive régnant à TLM doit être déposée pour discrimination politique notamment.

Ils ont dit

Dialectique

« Je considère que ce n’est pas un parti républicain. C’est un parti démocrate parce qu’il peut participer aux élections »
Alain Vidalies, ministre chargé des relations avec le Parlement, à propos du Front national.

Sauveur

« Seule l’UMP peut sauver la France »
Jean-François Copé, président du parti libéral, impliqué dans plusieurs affaires politico-financières, lors d’une réunion à Gournay-sur-Marne pour soutenir son coreligionnaire Franck Attal. L’UMP a dirigé la France sans partage de 2002 à 2012.

Priorisation

« Peut-être qu’on n’a pas assez bien priorisé, assez expliqué le projet de société qui était le nôtre »
Harlem Désir, député européen corrompu du PS dont il est le premier secrétaire.

Attentat (I)

« Hier, au moment même où Nathalie Kosciusko-Morizet proposait une charte éthique pour les conseillers de Paris, elle scellait un pacte avec le clan Tiberi, commettant de la sorte un véritable attentat contre la démocratie »
Christophe Najdovski, responsable du parti d’extrême-gauche EELV.

Attentat (II)

« Ce qui s’est fait entre le PS et les Verts, c’est un attentat contre l’écologie [et] contre ceux qui ont vraiment des convictions sur le sujet »
Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris.

La défaite tranquille

« Je l’ai trouvé calme, je l’ai trouvé serein, et je crois que François Hollande prend la mesure de la situation et qu’il saura s’exprimer très rapidement »
Jean-Pierre Bel, président PS du Sénat à propos de François Hollande. Selon lui le problème n’est ni l’invasion, ni l’occupation juive, ni le chômage, ni la criminalité, ni la destruction des valeurs essentielles de la société. Le problème c’est que les électeurs sont idiots et n’ont rien compris et que donc par ce vote-sanction, « les Français nous [aux socialistes] demandent d’expliquer quelle est la politique que nous menons ». Le pire selon lui, alors que c’est exactement ce que réclament les Français qui ont voté comme ceux qui se sont abstenus, «serait de donner l’impression que nous changeons de cap, et que nous revoyons totalement la politique qui a été fixée ».

Audition

« Sans attendre dimanche, il convient d’entendre les Français quand ils s’expriment et même d’ailleurs, quand ils s’abstiennent de le faire »
François Hollande, cité par Najat Belkacem.

Valeurs

« Elles sont sur la même ligne concernant la défense des valeurs de la famille et des droits de l’enfant »
a déclaré Emmanuelle Dauvergne, conseillère dans le VIIe arrondissement de Paris, évoquant Christine Boutin et Rachida Dati, mère-célibataire d’une fille dont elle a longtemps caché le nom du père après avoir enchaîné les amants. Elle avait fini par réclament 6 000 euros de pension au père présumé, Dominique Desseigne. Dans un message sur Twitter, Christine Boutin a engagé « tous ceux qui crois [sic] dans la dignité de l’homme, dans la famille composée d’un homme et d’une femme de ne pas voter pour NKM ».

La préservation dans la réforme

« Il faut préserver le modèle social français tout en le réformant, ce qui nécessite du courage, de la constance et de la détermination, tout en gardant à l’esprit l’idée de justice et l’attention aux couches populaires et moyennes »
a déclaré un conseiller de Jean-Marc Ayrault espérant sauver sa place, ajoutant que si les Français n’ont vu aucune amélioration durant 18 mois, cela devrait être le cas très bientôt : « On verra les fruits de tout ce travail dans les jours à venir » n’a-t-il pas craint d’affirmer.

Front Venisssieux 4

La liste « Vénissieux Fait Front » avec Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac. La liste est qualifiée pour le second tour avec 11,5 % pour une quadrangulaire avec le PC (30,7 %), l’UMP (21,4 %) et le PS (15,8 %). Affolé par le résultat, le janissaire de Manuel Valls à Lyon, le préfet Jean-François Carenco, a affirmé qu’il ferait tout pour invalider la liste VFF, évoquant par exemple les prétendus candidats inscrits de force.

Front Venisssieux 2

http://www.venissieuxfaitfront.com/

Source Jeune Nation


« L’antisémitisme fait partie intégrante de la culture de l’Europe »

ZOG 02

L’Europe n’a pas changé tant que ça, du moins en ce qui concerne ses sentiments envers les Juifs, selon le Dr Manfred Gerstenfeld, ancien chef du Centre de Jérusalem pour les Affaires publiques.

« Ils n’aiment pas l’entendre, mais il est clair que l’antisémitisme est une partie intégrante de la culture de l’Europe, et pas seulement historiquement , mais en ce moment même », a déclaré Gersetenfeld lors d’une conférence à Haïfa la semaine dernière.

Manfred Gerstenfeld est un historien expert dans l’histoire juive européenne. Il discutait avec Itay Reuveni (NGO Monitor) de la question de l’antisémitisme à la Midrasha Leumit à Haïfa. « L’Europe déteste les Juifs encore aujourd’hui, des décennies après la Shoah, de nombreuses caricatures antisémites réapparaissent dans les journaux européens, les attaques antisémites contre les institutions juives et des individus juifs sont fréquentes, et la législation s’attaque au mode de vie des juifs (abattage rituel, circoncision) », affirme-t-il.

« Malgré un front laïque, l’Europe reste un continent très religieux – du moins quand il s’agit de l’attitude des religieux chrétiens de longue date envers les Juifs », explique Gerstenfeld. «Ils nous reprochent toujours le meurtre de leur « sauveur » , et ils nous voient encore comme le mal, d’«autres» qui ne correspondent pas à la «culture» de l’Europe. L’Eglise, pendant des milliers d’années, a préparé le terrain pour l’holocauste nazi ».

«Les dénonciations actuelles de l’Etat juif préparent le terrain pour les futures tentatives de destruction des Juifs », a-t-il ajouté .

Selon Itay Reuveni, cet antisémitisme peut être clairement vu dans les dépenses de financement donnés à des groupes anti-israéliens. « Les ONG dont le but déclaré est de dénigrer Israël, et de faire du lobbying pour les boycotts, etc, reçoivent d’énormes sommes d’argent, beaucoup plus que les organisations dédiées à d’autres causes. La meilleure façon de lutter contre ces groupes est d’annoncer publiquement d’où ils obtiennent leur argent – y compris les entreprises et les gouvernements qui les financent », explique-t-il.

La soirée a été organisée par le groupe d’étudiants Hazon Leumi, une nouvelle organisation qui travaille pour accroître les valeurs du sionisme parmi les étudiants de la région de Haïfa.

« L’antisémitisme fait partie intégrante de la culture de l’Europe », explique un expert

Agressions antisémites, ce que disent les chiffres

Jeudi, à l’appel du CRIF, plusieurs rassemblements ont eu lieu à Paris et dans diverses villes de Province, en mémoire des victimes de la tuerie perpétrée par Mohamed Merah, il y a deux ans mais aussi en contrepoint à la manifestation du 26 janvier dernier « Jour de colère ».

Le premier ministre Jean Marc Ayrault accompagné du président du Parlement européen Martin Schultz se sont rendus à Toulouse, Manuel Valls était lui au Trocadéro. « Les actes antisémites sont en progression depuis quelques années » et ils sont le fait « d’une partie de l’extrême droite française » a-t-il déclaré.

Vendredi, la presse nous rapporte q’un enseignant de 59 ans a déposé plainte pour agression antisémite. Il affirme avoir été traité de « sale juif, sale fils de pute », et frappé par trois hommes qui lui ont dessiné une croix gammée sur la poitrine. Il a aussi entendu « mort aux juifs » ainsi que des expressions en langue arabe qu’il n’a pas comprises. Des faits qui semblent donner raison aux manifestants, « aux expressions en langue arabe » près, peu usitées par l’extrême-droite française…

Mais voyons ce qu’il en est exactement. D’après le Service de protection de la population juive (SPCJ), organisme crée en 1990 par le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) et qui publie chaque année un rapport sur l’antisémitisme en France, le nombre d’actes antisémites en 2013 s’est élevé à 423 contre 614 en 2012 et 389 en 2011.

Ce chiffre de 423 comprend 105 actions dont un homicide (ou tentative d’homicide) et 318 menaces (1). Comparons ces chiffres au total des crimes et délits commis en France(2).

Pour la seule France métropolitaine, le nombre de crimes et délits s’est élevé à 403 433 (chiffre à comparer à 129 en 2011 et 105 en 2013 recensés par le SPCJ) dont 2 117 homicides et tentatives d’homicides (à comparer à 0 en 2011 et 1 en 2013 recensés par le SPCJ). Les menaces ou chantages se sont élevés à 84 942 (contre 260 en 2011 et 318 en 2013 recensés par le SPCJ). Rapportons ces données au nombre de juifs en France (3). En 2012, selon les éléments fournis par le CRIF, il y avait 530 000 à 550 000 juifs en France. Bref, les actes d’antisémitisme représentent 0.03% du total des crimes et délits tandis que la population juive représente 0.9% de la population française.

Bien évidemment, les membres de la communauté juive sont aussi victimes d’agression hors caractère antisémite, probablement ni plus ni moins que les autres français, ce qui donne environ 3 600 crimes et délits.

Il en ressort bien que les actes à caractère antisémite représentent une goutte d’eau – moins de 3% – des crimes et délits dont sont victimes les juifs. Sur le plan quantitatif donc, la disproportion entre les chiffres et les discours est manifeste, C’est donc l’aspect qualitatif et seulement celui-là qui est mis en avant par les pouvoirs publics.

Nul ne saurait nier qu’agresser un être humain pour le seul motif qu’il est né ceci ou cela est doublement odieux, mais pourquoi plus un juif qu’un arabe ou un chrétien, et pourquoi plus l’appartenance ethnique que l’apparence physique ? Combien de citoyens ordinaires sont agressés du seul fait qu’ils ont une tête qui ne revient pas à leur agresseur, qu’ils sont vieux ou handicapés et donc des proies faciles, qu’ils s’habillent comme des bourgeois ou pour les jeunes filles en tenue légère, pour un simple regard ou encore une cigarette refusée ?

Alors, fléau national ou instrumentalisation d’un mythe, c’est à vous de juger.

Agressions antisémites, ce que disent les chiffres » Boulevard Voltaire

Antision


Image

Nouvelles du Front Italien

10010301_602252499866879_238579696_o

Crise du logement : ACP de Forza Nuova à Rimini

Les nationalistes italiens ont investi des bâtiments officiels abandonnés à Rimini (côte dalmate), pour dénoncer la politique du logement des gouvernements italiens et « l’état d’abandon et de décadence qui règne dans la plupart des colonies de la côte, qui pourraient être une bonne solution au nombre élevé de demandes de logement » a déclaré l’un des participants.

La banderole rappelle : « Érigé par le fascisme, détruit par démocratie ». En plus des victoires sociales, politiques, agricoles, le fascisme fut aussi un mouvement de bâtisseurs.

Bravo aux italiens !

rsi-hommage-milan-2014

Hommage aux combattants de la RSI en Italie

Une centaine d’anciens combattants de la République sociale italienne (RSI), accompagnés par de nombreux jeunes nationalistes ont rendu hommage dimanche aux héros de la RSI, la dernière forme du fascisme en Italie.

Ils étaient rassemblés au Cimetière monument de Milan, à l’occasion de l’anniversaire de la fondation des faisceaux de combat le 23 mars 1919.

tumblr_n2qlfi2YFG1tpv6wno1_400

La République sociale italienne ou RSI (italien : Repubblica Sociale Italiana ou RSI), également appelée République de Salò, est un État d’inspiration fasciste fondé par Benito Mussolini en Italie du Centre et du Nord le 23 septembre 1943, dans les zones contrôlées par la Wehrmacht (l’armée allemande). Avant l’adoption le 25 novembre 1943 du titre officiel du régime, les noms État républicain d’Italie et État national républicain (italien : Stato Nazionale Repubblicano) étaient indifféremment utilisés1. La RSI fut la seconde (et dernière) incarnation d’un État fasciste en Italie.

Après la guerre, les fascistes se regroupent dans le Mouvement social italien (MSI), dont le nom s’inspire directement de la République sociale.


Image

Nice Nationaliste

Nissa Kop

« La révolution est l’œuvre d’une minorité résolue, inaccessible au découragement, d’une minorité dont la masse ne comprend pas les premiers mouvements parce que, victime d’une période de décadence, elle a perdu cette chose précieuse qu’est la lumière intérieure. »

José Antonio Primo de Rivera, « Autour de la Révolution, » Haz, 12 octobre 1935.


Image

Alain Escoffier : Présent !

Escoffier Nice Nationaliste

Ancien militant d’Occident, Alain Escoffier était au moment de son sacrifice le trésorier du Comité de liaison d’action nationaliste, le CLAN. Père d’une fillette de 6 ans, il était passionné de musique et de photo. Son père avait combattu dans l’OAS et son épouse était une réfugiée de RDA.

Le vendredi 10 février, une énième manifestation devant l’agence de l’Aéroflot à Paris sur les Champs-Élysées, lieu symbolique de la respectabilité du soviétisme en France, fut annoncée. En présence d’un important service d’ordre de la Préfecture de police, quelques centaines de militants se rassemblèrent dans le calme, peu avant 15 heures. Tout à coup, au milieu des slogans hostiles à l’URSS et au communisme en général, un homme jeune, en veste et cravate, se détacha de la foule. Il portait à la main deux jerricans en plastique. Profitant de l’inattention de la police, il entra dans le hall de l’agence soviétique, eut juste le temps de s’asperger de l’essence contenue dans les jerricans, lança un dernier « communistes assassins », puis s’enflamma. Aussitôt, quelques employés russes de l’Aéroflot tentèrent de le secourir en utilisant un extincteur à poudre, en vain. Gravement brûlé, il fut transporté d’urgence à l’hôpital Foch de Suresnes, où il décéda de ses blessures.

Bien que séparé de son épouse, et ayant mis un certain temps à accuser le coup, Escoffier était loin d’être un déséquilibré comme l’ont prétendu d’infâmes articles parus dans la presse. Interrogé par Rivarol, son beau-père fut particulièrement clair sur ses motivations : « Alain s’est suicidé pour des raisons politiques, que son ex-femme partageait d’ailleurs. C’était un croyant et un mystique. Il n’avait pas le sentiment, en s’immolant comme les martyrs, de s’éloigner de Dieu ».

Compagnon d’honneur de Jan Palach, Jan Zajic et bien d’autres, qu’il a rejoint aux Champs Elysée, au repos éternel des héros européens.

Alain Escoffier : Présent !

tombeescoffierpantin

Au local de Forza Nuova hier soir, le chanteur Junio interpréte la chanson Alain Escoffier en l’honneur du militant nationaliste qui s’était immolé par le feu pour lutter contre l’occupation soviétique de la moitié de l’Europe.

ALAIN ESCOFFIER

Champs Elysées, un cri étouffé,
En plein Paris un jeune est brûlé.
Champs Elysées, entends la Seine
Qui chante en silence mais ce n’est pas du chagrin.
Coeur de l’Europe tu as battu une seconde,
Là dans cette rue aux Champs Elysées.
Coeur de l’Europe, Champs Elysées,
Répondent en coeur Rome et Bruxelles.
« Non il n’est pas mort » dit la Seine,
Le Rhin répond « je l’emmène avec moi »
Les Alpes chantent « il est en nous »,
Les fjords crient « il est à l’intérieur de nous ».
Les bois des montagnes, la Forêt noire
Murmurent doucement « certains ont encore de l’espoir » ;
À Prague, muet, sur la place il y a Jan,
Qui sourit tranquillement : « il est vivant et avec moi ».
Un prénom, un nom pour l’Europe parce que
Désormais vit un héros sur les Champs Elysées

Alain Escoffier
Alain Escoffier.

ALAIN ESCOFIER

Champes Elysées, un grido smorzato,
in piena Parigi un giovane è bruciato .
Champes Elysées, senti la Senna,
canta in silenzio ma non è pena .

Cuore d’ Europa, hai battuto un secondo
là in quella strada a Champes Elysées .
Cuore d’ Europa a Champes Elysées,
rispondono in coro Roma e Bruxelles .
« No, non è morto » dice la Senna,
il Reno risponde : « Lo porto con me » .
Cantan le Alpi e insieme a noi
gridano i fiordi e dentro di noi
i boschi dei monti, la Foresta Nera,
sussurrano piano : « C’ è ancora chi spera » .

A Praga muto nella piazza c’ è Jan,
sorride sereno, è vivo, è con me .
Un nome, un cognome per l’ Europa perchè
ora vive un eroe anche in Champes Elysées .

Alain Escoffier,
Alain Escoffier.

Cuore d’ Europa, hai battuto un secondo
là in quella strada a Champes Elysées .
Cuore d’ Europa a Champes Elysées,
rispondono in coro Roma e Bruxelles .
« No, non è morto » dice la Senna,
il Reno risponde : « Lo porto con me » .
Cantan le Alpi e insieme a noi
gridano i fiordi e dentro di noi
i boschi dei monti, la Foresta Nera,
sussurrano piano : « C’ è ancora chi spera » .

A Praga muto nella piazza c’ è Jan,
sorride sereno, è vivo, è con me .
Un nome, un cognome per l’ Europa perchè
ora vive un eroe anche in Champes Elysées .

Alain Escoffier,
Alain Escoffier

Compagnia Dell' Anello


Image

Aube Dorée en avant pour la victoire !

Aube Dorée en avant pour la victoire !

L’organisme de sondage (Zougla.gr) qui avait prédit sans grande erreur les résultats des élections de 2012, a dévoilé son nouveau sondage qui montre que l’Aube Dorée est maintenant le parti le plus populaire en Grèce !

Le gouvernement actuellement au pouvoir est en train de payer le prix de sa soumission à l’Union Européenne et aux forces étrangères. Avec une Aube Dorée à presque 30%, il est évident que la libération Nikos Michaloliakos doit se faire immédiatement sous peine de voir Athènes devenir le nouveau Maïdan !

La dernière partie du sondage était importante. Elle posait la question de savoir qui ferait le meilleur chef d’Etat : Nikos Michaloliakos, de l’Aube Dorée, en dépit d’être incarcéré illégalement et privé de la liberté de parole, est troisième à quelques points de Tsipras et Samaras.

Ce n’est maintenant plus qu’une question de temps pour que ce système mortuaire s’effondre et qu’une nouvelle aube arrive sur la Grèce.

Peu importe ce qu’ils font et feront, l’Avenir est à nous !

Plus que jamais, les nationalistes européens doivent soutenir nos camarades de l’Aube Dorée qui referont naître l’Europe en nous montrant la voie de la victoire !